Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 21 juillet 2022 : En cours... | Page d'accueil | 23 juillet 2022 : En cours... »

La chanson du mois de juillet - 2

20_05_arlequin_chante_002.jpg

Petite abeille ménagère

Air du XVIIe siècle.

1. Petite abeille ménagère,
Si vous ne cherchez que des fleurs,
Approchez-vous de ma bergère,
Vous pouvez bien vous satisfaire :
Sa belle bouche a des douceurs
Que l'on ne trouve point ailleurs.

2. Pourquoi descendre dans la plaine,
Et chercher des fleurs dans les champs ?
Pourquoi vous donner tant de peine ?
Reposez-vous près de Climène,
Vous en trouverez en tout temps,
En hiver ainsi qu'au printemps.

3. Où trouver plus de fleurs écloses
Que sur le teint de ma Chloris ?
En tout temps on y voir des roses
Qui font honte aux plus belles choses,
En tout temps on y voir des lys,
Dont ses attraits sont embellis.

4. Ah ! Dieu, que cette belle bouche
Fait goûter d'innocents plaisirs !
Sitôt qu'un tendre amour la touche,
Elle cesse d'être farouche,
Et fait connaître ses désirs
Par des baisers et des soupirs.

52234263566_2a9778695b_o.jpg



podcast

22:49 Publié dans ce mois ci, Corps, Illustration | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : acrylique, chanson, nu féminin, audio

Commentaires

Normal ! c'est l'été, il fait trop chaud pour s'habiller. Mais l'abeille va faire quoi ? La piquer ? Bon week end.

Écrit par : ELISABETH | 23 juillet 2022

C'est toi qui joue de la flute ? Que de questions mais tu sauras me répondre je pense.

Écrit par : ELISABETH | 23 juillet 2022

Bonjour Elisabeth

Je te souhaite un bel aider.

Cette jeune femme est déjà piquée par Cupidon. Pour l'abeille, nous ne savons pas, mais nous craignons toujours la piqure même si elle fatale pour l'insecte.

Je me débrouille en dessin mais pas du tout en musique. La flûte est restée dans mes années collège. Le morceau de musique vient du site wiki source mais l'interprète n'est pas nommé.

Écrit par : le croquis de cote | 03 août 2022

Écrire un commentaire