Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 21 décembre 2007 | Page d'accueil | 23 décembre 2007 »

22 décembre 2007

L'oblique chiffonnée d'un garçon de café à l'ancienne.
Pas trop discret, besoin de place pour de vrais clients.
Je peine à recomposer mon visage pour l'installer debout. Mon oeil écoute, mon oreille regarde, mon nez goûte, ma bouche se tait, sans pouvoir vraiment identifier la sensation.
Je suis déjà dehors,
alors, mon corps, encore assis, là.
C'est lui, le garçon qui devait m'apporter un verre d'eau.
Jod
"L'adversaire a étendu sa main
sur tout ce qu'elle avait de précieux"...L'odeur d'un parmentier au micro-onde envahit même les lamentations à voix seule.
Ma tasse est vide, entier le parallélépipède du sucre s'exerce à l'oblique.

Line Clément

18:55 Publié dans Croquis, Personnage, Texte | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : crayon, autoportrait, solitaire, line clément

Commentaires

L'oblique chiffonnée d'un garçon de café à l'ancienne.
Pas trop discret, besoin de place pour de vrais clients.
Je peine à recomposer mon visage pour l'installer debout. Mon oeil écoute, mon oreille regarde, mon nez goûte, ma bouche se tait, sans pouvoir vraiment identifier la sensation.
Je suis déjà dehors,
alors, mon corps, encore assis, là.
C'est lui, le garçon qui devait m'apporter un verre d'eau.
Jod
"L'adversaire a étendu sa main
sur tout ce qu'elle avait de précieux"...L'odeur d'un parmentier au micro-onde envahit même les lamentations à voix seule.
Ma tasse est vide, entier le parallélépipède du sucre s'exerce à l'oblique.

Écrit par : Line Clément | 23 décembre 2007